AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Admin]Lysianthe Heaven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysianthe Heaven
Secrétaire pour la Lexington Corporation
Secrétaire pour la Lexington Corporation
avatar

₪ Messages : 560
₪ Âge : Vingt huit ans.
₪ Nationalité : Américaine dit-il.

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Ouip !
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
68/100  (68/100)


MessageSujet: [Admin]Lysianthe Heaven   Mar 16 Fév - 19:44







₪ MON IDENTITE ₪

    - Nom : Heaven
    - Prénom(s) : Lysianthe. Dérivé de la fleur "Eustoma russellianum" de la famille des Gentianacées, dont le nom commun est "lisianthus". Cela donna finalement la fantaisie de ce prénom atypique.
    - Surnom(s) : Souvent surnommé Lyse. Ou Lys' (se dit Liss). Les variations sous forme de "Lysou" "Lyly" ou "Lysette" sont à vos risques et périls.

    - Âge apparent : Vingt-huit ans.
    - Mise en circulation : 17 novembre 2145
    - Génération et Matricule : Troisième Génération s'ignorant, comme tous les autres. Lysianthe n'a pas de numéro de projet car sa fabrication fut particulière.
    - Modèle ethnique : Caucasien.

    - Statut : Secrétaire noyé dans la masse d'une grande entreprise, la Lexington Corporation, Lysianthe y est embauché en temps que femme sous le nom de Lysianthe Heaven. "Mais appelez-moi Lyse."

    - Orientation sexuelle : Étrange. Compliquée, surtout. Lysianthe serait bisexuel selon une classification simple. Mais avec lui, rien n'est simple. Tantôt dans la peau d'un homme, tantôt dans celle d'une femme, il est à la fois homosexuel et lesbien (soit hétéro si vous suivez.) Il n'a jamais eut de relation sexuelle avec une femme du fait qu'il ne se laisse séduire par elles qu'en étant pris pour une femme. Par conséquent le fait qu'il soit homme gêne un petit peu les filles aimant les filles et celles-ci éconduisent leur charmante "compagne" se révélant "compagnon"... Il n'y a bien que les gays pour justement être intéressé de coucher avec un homme. De ce côté-ci, il est l'uke, soit le passif. Cependant, lorsque Lys se fait passer pour un homme, il dédaignera les femmes et inversement. Il n'ira donc jamais séduire une fille hétérosexuelle. Oui, je vous avait prévenu que c'était compliqué.

    - Participation à l'intrigue : Oui, naturellement.

    ₪ MA PHYSIONOMIE ₪

    - Physique :
    Lysianthe est une belle plante. Une belle fleur un peu carnivore. C'est un être possédant la plus parfaite androgénie : il semble être homme ou femme suivant sa volonté. Il fait à la fois une superbe femme, ou bien un homme très androgyne. Entre les deux la frontière est ténue mais pourtant radicale.
    Portant de très longs cheveux d'un noir nuancé en pleine lumière de reflets bruns lui arrivant jusqu'aux fesses qu'il n'attache que peu, Lysianthe a un teint de porcelaine, sa peau blanche et lisse ne dénotant pas d'imperfections. Ses yeux sont d'un bleu glacier tranchant agréablement sur son physique monochrome, ourlés d'épais cils noirs. Ses traits sont particulièrement agréables, son petit visage s'ornant d'un petit nez droit et d'une petite bouche aux lèvres fines. Son corps est délié, gracieux, et ses membres très fins semblent démentir le fait qu'il soit un homme. Sa taille resserrée et ses hanches plus larges sont typiquement féminines, ainsi que ses longues jambes galbées, très élégantes. Il n'est pourtant pas très grand, mesurant un mètre soixante-treize. Mince, il pèse environ cinquante-cinq kilos. Il est donc aisé de le prendre pour une belle jeune femme malgré son absence totale de poitrine qu'il s'arrange pour ne pas laisser deviner par ses vêtements féminins.

    Cependant, Lysianthe est bel et bien un homme et capable de présenter comme tel, même si dans ces moment là, il fait un peu "grande folle" du fait de son timbre de voix très maniéré et exagéré, typique des travestis. En temps que femme, ce timbre de voix donne une impression un peu bizarre de belle femme avec une voix de travelo.
    Glabre, Lysianthe s'épile cependant comme toute personne un tant soit peu féminine. C'est un adepte des masques de beauté en tout genre et du maquillage mais il n'a pas franchement besoin de ça pour être séduisant.

    Il a des gestes souples et charmeurs qui se saccadent cependant lorsqu'il se laisse emporter par ses passions. Cela arrive souvent, en particulier en dehors de son lieu de travail. Malgré tout, Lysianthe est aussi réussit qu'un bel objet d'art. Sa plastique particulière déroute mais plait fortement, en particulier dans le milieu gay.

    - Allure :
    Élégant jusqu'au bout de ses ongles manucurés, Lysianthe est une personne très excentrique lorsqu'on ne le croise pas à son travail. Dans celui-ci il a tout de la femme fatale, secrétaire fantasmatique de films pour adultes. Glacé, un peu hautain, très maniéré, il a l'élégance dans la peau et laisse dans son sillage l'empreinte de son coûteux parfum. Il a l'air particulièrement distingué, monté sur des talons aiguilles sans aucun effort et faisant tout avec une élégance infiniment classe, arrivant tout de même à être l'une de ses femmes qui peuvent persiffler des ragots sans avoir l'air de poufs.
    En dehors de son travail, Lysianthe est radicalement différent. Provocateur à l'extrême, jouant tantôt les hommes, tantôt les femmes, c'est une "sale pute" au vocabulaire fleuri, petite tafiole agaçante ou blondasse brune suivant le moment. Il porte des tenues invraisemblables, souvent de grands couturiers, ou simplement des vêtements typiques des travestis, les perruques bariolées comprises. Il a ces manies épuisantes des "folles" et un rire nasillard accompagné de répliques tueuses qui en font quelqu'un à l'allure déjà visuellement fatiguante.
    Dans ses soirées Lysianthe est méconnaissable, une vrai pile électrique pour lui si posé dans son travail. Comédien dans l'âme, il prend des tonnes de pauses et semble toujours vouloir donner son meilleur profil, exagérant ses mimiques et devenant souvent à la fois profondément attendrissant mais paradoxalement horripilant.

    - Goûts vestimentaires :
    Radical, Lysianthe passe du tailleur Gucci monochrome aux tenues de travelo sans passer par la case départ. Belle femme en tailleurs cintré et chemisier et escarpins vernis, il devient le week-end une petite poule gay (ou lesbienne...) portant toujours des vêtements invraisemblables, des perruques de toutes sortes de couleur, se maquillant à outrance et aux talons aiguilles redoutables. Adorant toutes les matières brillantes et synthétiques, Lysianthe porte ainsi du skie, du satin, du velours, du tulle et de la dentelle.
    Et vous ne savez pas le pire ? C'est que ça lui va très bien.
    Mais Lysianthe n'est pas toujours affublé ainsi, il lui arrive de ne porter qu'un simple jean et un sous-pull neutre lorsqu'il a envie de simplement danser tranquillement - mais surtout de finir chez un homme.

    - Signes particuliers : Lysianthe est percé à la langue, et aux deux oreilles. Son bijou de langue est très discret, une simple petite pierre rouge incrustée dans l'acier chirurgical qui fait que peu de personnes le remarquent, sauf s'il le décide ou bien l'utilise pour pimenter un jeu sexuel.

    ₪ MA PSYCHOLOGIE ₪

    - Généralités :
    Lisianthus. Une fleur qui ressemble un peu à une rose. Souvent confondue comme telle par la masse populaire. On pourrait se demander si le lisianthus, fleur modeste, n'a pas finit par prendre la grosse tête à force d'être ainsi confondu et flatté.

    Lysianthe ressemble un peu à sa fleur emblématique. S'il est élégant, raffiné, prenant des airs précieux, il n'en reste pas moins une fleur modeste, presqu'une mauvaise herbe.
    Lysianthe a un côté pédant et emphatique qui agace vite. Monsieur se donne de grands airs, minaude, pose et soupire. Mais une fois le vernis un petit peu gratté, on ne trouve plus tout à fait le même genre de personne.

    Borderline à l'extrême, hystérique, Lysianthe est ce genre de personne qui deviennent très vite insupportables plus de deux heures d'affilée. Il parle beaucoup, s'agite beaucoup, minaude trop, en rajoute des tonnes. Et franchement ? C'est lourd. Très lourd. Un peu trop sans doute car notre fleur des champs n'a pas d'ami, tout au plus quelques connaissances de bureau et coup d'un soir qui s'empressent de virer ce personnage vraiment trop fatiguant. Lorsqu'il rit, ce sont tout de suite de grands éclats épuisants. Lorsqu'il pleure, c'est à gros sanglots bruyants, hurlant et trépignant comme les gamins qui font un caprice, s'arrachant les cheveux.

    Lysianthe est une personne parfois vulgaire dans sa manière de parler en particulier lorsqu'il ne se travestit pas en femme, possédant un sale caractère, usant de culpabilisation au sujet de tout et n'importe quoi, ce qui fait que la plupart des gens lui cèdent souvent ses petites envies. Il manie la langue de pute comme personne, adepte des petites remarques acerbes qui vous travaillent toute la semaine au sujet de votre nouveau fond de teint pas du tout adapté "Oulala, ma chérie, mais qu'est-ce qu'il te rends carotte, ce baume ! C'est d'un kiiiiitch." ou encore de votre musculature de crevette hawaïenne "Reviens lorsque tu auras fréquenté ton centre de muscu pour autre chose que la séance découverte, mon chou."

    Lysianthe a, de plus, une sale manie, petit vice personnel qu'il estime innocent mais qui trahi tout de même qu'il soit un peu dérangé. De part son physique extrêmement androgyne malgré des attributs masculins, il se fait ainsi passer tantôt pour un homme, tantôt pour une femme, alternant les deux avec une habilité de virtuose, se travestissant avec une aisance troublante. Il semble être ni homme, ni femme, épousant l'un ou l'autre sexe au gré de ses humeurs changeantes.
    C'est à la fois une très belle femme et un homme merveilleusement androgyne et Lysianthe ne finit que rarement la nuit seul. Sauf lorsque les femmes séduites par cette belle demoiselles s'aperçoivent qu'il n'est pas tout à fait l'une d'entre elles... Décidément, les lesbiennes sont bien coincées sur le sujet ! La pauvre Lyse n'a donc jamais eut d'amante alors que Lysianthe collectionne les amants. Il est donc gay par la force des choses.

    Dans le cadre de son travail comme secrétaire... Et bien son patron est persuadé d'avoir embauché une femme. Très belle d'ailleurs, dommage qu'elle soit si glaciale et manque un peu de poitrine, il est certain que Lyse serait charmante avec un beau décolleté plutôt que son petit tailleurs-chemise très cintré et ses escarpins vernis. Toutes les collègues féminines de Lysianthe sont également totalement aveugles à la supercherie. Il faut dire que le très séduisant androïde sait à la perfection imiter le caractère féminin. Très maniéré, cela donne un effet un peu étrange pour une femme, comme si Lysianthe était une grande folle de femme...

    Si Lysianthe se ferait bien le directeur des ressources humaines après lequel bavent toutes ses collègues, il sait très bien que ça ne serait qu'en temps qu'homosexuel. Il préfère pour sa part certaines petites stagiaires toutes mignonnes bien impressionnées par "Madame Heaven" si classe et glacée dont le dédain vis à vis des hommes lui donne un air inaccessible. Il faut bien s'amuser, parce que vu son job de merde...

    En parlant de s'amuser, Lysianthe est un fêtard. Ses week-end se passent en boîte ou dans les bars les plus branchés. Gay ou lesbiens. Rarement hétéro. D'ailleurs Lysianthe fréquentera le plus volontiers les bars de travestis, adorant se mélanger à cette foule bigarrée et provocante. Adorant ce qui est novateur, choquant et inhabituel, c'est quelqu'un de très moderne, voir presque avant-gardiste. Il adore s'amuser au son de musiques électroniques, se déguiser, se cosplayer et autres plaisirs marginaux.

    Lysianthe boit étrangement relativement peu - car il a découvert que l'alcool ne lui faisait presque rien, ce n'est même pas amusant - mais s'amuse à qui mieux-mieux, rentrant aux aurores, souvent accompagné, sauf lorsqu'il lui prends de fréquenter les univers lesbiens. En général il finit surtout à beugler des insultes à la grognasse qui le repousse "juste parce qu'il lui manque un trou."
    Heureusement que les hommes sont souvent ravis d'avoir Lysianthe comme partenaire d'un soir. Dans ces univers clos, l'androïde est coté comme un bon cheval de course mais pas homme facile. En effet, ce bout de mec à une répartie et un caractère de cochon qui font souvent mouche et repoussent tout partenaire n'étant pas assez sûr de lui. Seuls les hommes, les vrais, peuvent éventuellement le baiser.

    D'un caractère épouvantable et théâtral au possible, si Lysianthe ne cherche que les coups d'un soir, il fera forcément une scène grandiloquente au matin lorsqu'on l'éconduit la gueule en vrac, fatigué par avance par ce bavard invétéré.
    Lysianthe est une personne franche à l'extrême, mais également menteur comme un arracheur de dents, et manipulateur à ses heures. Il sait comment arriver à ses fins et persifle tant et si bien lorsqu'il n'y parvient pas, qu'on fait généralement ses quatre volontés.
    Malgré un côté très grande gueule, il reste trouillard, et est loin d'être courageux, étant au contraire rebuté dès qu'il s'agit de se prendre un coup - il n'est pas trop masochiste, du moins pas à ce point là. Lysianthe fuira volontiers toute situation dégénérant un peu trop.

    Amoureux du luxe, il adore s'y vautrer, n'envisageant pas de ne pas avoir forcément le dernier portable à la mode, ou bien le dernier sac de chez Dior. Il suit la mode, mais la créé également, étrangement lié à cet univers factice et il semble souvent capable de deviner les nouvelles tendances. Cela s'étend d'ailleurs aux robots de deuxième génération, qu'il adore car ils sont souvent très bien designés. Il n'en a pas chez lui, estimant qu'il est trop souvent en sortie, mais adore les boutiques d'androïdes, admirant les nouveaux modèles qui semblent si soignés. Il adorerait s'offrir un Deuxième mais il n'a qu'une souris de synthèse qu'il oublie souvent de recharger.
    Paradoxalement, s'il est égoïste, Lysianthe n'est pas avare. Il s'est déjà fait braquer, mais a donné ses gadgets coûteux avec bon cœur. C'est également quelqu'un d'assez attentionné lorsqu'il estime la personne - chose quasi miraculeuse - et il serait plus du genre à fréquenter mille personnes pour mieux toujours revenir vers celui ou celle qu'il appréciera plus que toutes les autres.

    Lysianthe est une personne plutôt superficielle, très maniérée, pas très intelligente mais sans en devenir trop stupide, même s'il sur-joue la bêtise ou les poulettes sans cervelles afin de ne pas trop se retrouver désarmé si jamais on s'en prenait à lui. Il surprend ainsi, en attaquant avec virulence après avoir joué les blondes...

    En définitive la vie de Lysianthe est très vide de beaucoup de choses, mais il semble s'en moquer. A moins qu'il ne compense ce besoin de compagnie viscéral par la fête et le sexe. Il n'a ni ami(e), ni compagnon ou compagne fixe. Ne raconte à personne au boulot sa vie trépidante du week-end pour préserver son image de grande dame. C'est un électron libre sans attaches ni autre motivation que celle de son envie. Par conséquent il est seul, très seul. Mais cela le touche-t-il ? Mystère.

    Troisième génération, Lysianthe est si humain, éprouvant si puissamment des émotions violentes, que cela dérangerait fondamentalement n'importe qui au courant de sa nature. Il semble presqu'impossible qu'il puisse être un androïde, tant sa personnalité est affirmée. L'on pourrait dire avec un tant soit peu d'ironie, que c'est un modèle franchement réussit.

    - Vices : Son art du travestissement, ainsi que son goût prononcé pour les relations sans lendemains pourraient bien être un vice étrange. Pas bien méchant ? Attendez donc un peu pour voir. Lysianthe a également son petit pêché personnel : gourmand, il ferait des tas de choses pour un fondant au chocolat. C'est également une personne si théâtrale, qui éprouve tant le besoin d'en rajouter, de mentir et travestir la réalité que cela en devient un vice.

    - Aime : Les cosplays, le théâtre, en particulier les drames et le cinéma, ainsi que regarder des films bien au chaud sous la couette. Il aime également lire des romans à l'eau de rose. Lysianthe adore aussi danser, les boites gay et lesbiennes sont à son avis les plus branchées de L.A. C'est un fana de musiques électroniques complètement déjantées. Il adore le luxe, le design et la mode, et par extensions les modèles de robot de Deuxième Génération. C'est un amoureux des belles choses, mais aussi des belles personnes.
    - N'aime pas : Les gens coincés qui le prennent de haut. Que les lesbiennes repoussent la femme qui sommeille en lui, juste sous prétexte qu'il a un pénis. Ceux qui le repoussent le matin - même s'il allait de toute façon s'en aller - soit la totalité de ses compagnons de nuit. Qu'on puisse ne pas être du tout intéressé par ses charmes, tant féminins que masculins et qu'on le repousse en conséquence.
    Lysianthe n'aime pas être seul, ni être malheureux, même s'il sur-joue les drames cela ne veut pas forcément dire qu'il est fondamentalement réellement triste. Tout juste un peu contrarié.
    Lysianthe fait tout ce qu'il peut pour s'éviter l'ennui et la déprime. Reste à savoir si cela marche tout à fait.

    - Sociabilité : Au travail, Lysianthe est l'archétype de la secrétaire glacée, au dédain suprême et aux répliques aussi cinglantes qu'un blizzard acéré, par conséquent il n'y est pas sociable, même si c'est un adepte des médisances autours de la machine à café. Mais le reste du temps, c'est un hyper-sociable, pot de colle et hystérique, n'acceptant pas qu'on puisse ne pas le regarder et faisant ainsi tout ce qu'il peut pour choquer les gens, mais également se faire accepter dans une communauté close. Il aime être au sein d'un groupe et de s'y sentir accepté avec sa personnalité chaotique.

    ₪ MON HISTOIRE ₪

    - Passé :
    Mais qui a pu avoir l'idée d'un robot pareil ? Cela pourrait être la question majeure tournant autours de Lysianthe.
    Mais Lysianthe est un Troisième. Et en tout bon Troisième, il ignore sa nature bionique. De toute façon ce n'est pas comme si cela changeait fondamentalement quelque chose. Existe-t-il un robot plus humain et plus bourré de défauts que ce drôle d'androïde ?

    L'étrangeté de Lysianthe ne semble guère explicable par son passé implanté. Deuxième enfant éprouvette d'une famille tranquille vivant dans la banlieue New-Yorkaise, Lysianthe vécut une vie affreusement banale. Il était un enfant plein de vie, doté très tôt d'un sens du déguisement et du travestissement qui ne fut pas vraiment freiné, mais à part cela ayant les même sujets d'intérêt que ses camarades de classe. Ni très sage, ni affreusement turbulent.

    Sa sœur de cinq ans son ainée fut un modèle pour le petit Lysianthe : il l'aimait et l'adorait plus que tout et cette dernière s'occupait très bien de lui. La jeune fille adorait habiller son frère comme elle et cela perdura longtemps, faisant simplement sourire les parents.
    Tout était parfaitement idyllique. La vie suivait son cours, aussi joyeuse et tranquille qu'un mauvais sitcom. Pas très bon élève mais assez pour ne pas redoubler, Lysianthe vivait une existence tranquille au long cours régulier jalonnée de petites peines, de petites douleurs comme tout un chacun.

    A l'âge de dix-huit ans sa sœur quitta cependant le domicile familial pour aller vivre en France. La déchirure créé par cette absence fut celle d'un frère aimant tendrement sa sœur.
    Mais comme tout le monde Lysianthe s'en remit...

    Et c'est tout ? Alors pourquoi est-ce que Lysianthe ne mentionne jamais rien de son passé ? Pourquoi n'évoque-t-il sa sœur que du bout des lèvres alors qu'ils étaient si complices ?
    Et surtout, pourquoi ne reçoit-il alors jamais le moindre coup de fil ou lettre d'elle ?
    Comment en est-il venu à devenir cet étrange personnage si lunatique, hystérique et insupportable ?

    Lysianthe lui-même serait bien incapable de vous en parler. Son médecin traitant, celui qui le suit depuis enfant - croit-il - lui a assuré qu'il était amnésique. Désormais il ne subsiste des vrais faux parents de Lysianthe qu'une petite stèle à New-York, du moins le croit-il. Seule la mémoire de sa pseudo sœur lui revient par instant en des flashs souvent douloureux. Il lui a déjà écrit, plus d'une fois, à une adresse française dont il se souvient par cœur sans pouvoir comprendre comment et pourquoi est-ce qu'il en a la connaissance.

    Lysianthe s'est un jour éveillé dans son lit. Et le reste n'existait plus. Impossible de se souvenir comment est-ce qu'il était arrivé là. De son passé. De son existence. Seule lui restait les connaissances sur sa propre identité. Il était Lysianthe Heaven et travaillait comme secrétaire au sein de la Lexingtown Corporation. Il savait ce qu'il aimait ou pas. Ce qu'il avait prévu de faire le lendemain - trier les dossiers Spenser&Marker.
    Et Rien. Rien de rien d'autre.

    Il se souvient à l'heure actuelle que d'une seule chose : avoir été malade, très malade, au point d'aller chez le médecin, lui qui a horreur de ça. Il se souvient qu'on lui a simplement donné des médicaments et qu'il est rentré se coucher. Mais alors pourquoi a-t-il cette impression atroce que cela a été infiniment plus long ? Que cela n'était pas la première fois ? Que les minutes semblent être devenues des mois et des mois ?

    A l'heure d'aujourd'hui, Lysianthe n'a toujours pas retrouvé son passé perdu dans des limbes opaques. Il écrit parfois à sa sœur, mais de moins en moins souvent, comme si sa présence en lui, déjà très floue à son réveil, s'estompait de plus en plus. Il ne se souvient jamais du contenu des lettres qu'il lui adresse, tout lui semble trop flou, comme s'il était perdu dans quelque transe artificielle. Peut-être est-ce simplement la fatigue ?

    Alors Lysianthe se contente de vivre, en marge de tout. Comme un électron libre sans patrie, ni foi, ni autre loi que celle de son envie, ses journées seulement rythmées par son travail atrocement ennuyeux et banal. S'il n'a ni ami, ni lien social, ses habitudes sociales se bornent aux réunions de machine à café lors de ses pauses où il fréquente le plus souvent Pris Lang, une petite souris des labos, mais bon, elle est mignonne... Le reste sont ses amants d'un soir.
    Le reste de sa vie consiste à la vivre.

    Juste vivre. Parce qu'il ne savait pas pourquoi et comment.
    Juste vivre, ce qu'il sait faire de mieux.

    - Famille : Aucune connue. Lysianthe semble réellement n'avoir aucune attache. Il a une sœur qui vit en France, mais cela est totalement faux, du fait qu'il ne s'agit que d'un passé implanté à sa confection. Il ne parle cependant jamais de son passé. Sinon il a une souris bionique nommée Squeezy du fait de son petit bruit lorsqu'on la touche. mais il oublie les trois quarts du temps de la recharger. Il y tient énormément, étrangement et il lui semble l'avoir depuis très longtemps. Il pense la tenir de sa sœur.
    [center]


    ₪ INFORMATIONS IRL ₪

    - Comment avez vous découvert le forum? Je suis passée sous le bureau de la fondatrice pour avoir le poste. -->
    Et puis c'est moi sa graphiste, non mais ! (Et il paraitrait que je suis une muse... <3)
    - Que pensez vous de ce dernier?
    Une excellente idée qui va me rapeller plein de bons souvenirs de sa confection, huhu *glousse*
    - Comment définiriez vous votre niveau RP?
    Pourri bien sûr ! Je vous laisserais en juger sur le terrain.
    - Quelle sera votre fréquence de passage?
    Boaf, ça j'en sais rien. Je suis plutôt régulière si l'on sait m'inspirer, mais ne comptez pas sur un post par jour, je suis très prise à côté. Mais je peux être rapide si j'ai un partenaire avec un répondant talentueux.



Dernière édition par Lysianthe Heaven le Sam 15 Mai - 16:26, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander Gibson
Réparateur à Kraftwerk Mechatronics
Réparateur à Kraftwerk Mechatronics
avatar

₪ Messages : 58
₪ Âge : 21 ans
₪ Nationalité : Japano-Américaine

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Oui
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
46/100  (46/100)


MessageSujet: Re: [Admin]Lysianthe Heaven   Jeu 18 Fév - 18:22

Et hop, une belle poulette de validée, ou un poulet?

En tout cas un Troisième Gen' particulièrement buggé...

Félicitation, vous venez d'être activé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysianthe Heaven
Secrétaire pour la Lexington Corporation
Secrétaire pour la Lexington Corporation
avatar

₪ Messages : 560
₪ Âge : Vingt huit ans.
₪ Nationalité : Américaine dit-il.

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Ouip !
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
68/100  (68/100)


MessageSujet: Re: [Admin]Lysianthe Heaven   Jeu 18 Fév - 18:24

~ Merci bien, mon mignon =3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Admin]Lysianthe Heaven   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Admin]Lysianthe Heaven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moutons électriques :: Justifications Administratives :: Dossiers Anthropométriques et Mécatroniques :: Signalétique Mécatronique-