AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Lee Chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lee Chan
Flic du L.A.P.D
Flic du L.A.P.D
avatar

₪ Messages : 27
₪ Âge : 25
₪ Nationalité : Américaine et Chinoise

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Oui
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Présentation de Lee Chan   Dim 6 Juin - 19:27

    ₪ MON IDENTITE ₪

    - Nom : Chan
    - Prénom(s) : Lee
    - Surnom(s) : Le cobra
    - Âge apparent : 25 ans
    - Mise en circulation : 2 ans
    - Génération et Matricule : Cobra-G025 troisième génération
    - Modèle ethnique : Mélange entre Américain et chinois
    - Statut : Flic de LA
    - Orientation sexuelle : Bisexuelle
    - Participation à l'Intrigue : Oui

    ₪ MA PHYSIONOMIE ₪

    - Physique :
    Lee est le genre de personne que l’on remarque à cause de sa beauté presque angélique. Il faut dire que sa mère était un mannequin très réputé et reconnu à Los Angeles dans le temps, alors de ce côté, Lee n’avait pas vraiment à s’en faire puisque génétiquement, sa mère s’était occupée de lui transmettre les gènes qui lui avaient permis de devenir l’idole qu’elle avait été si longtemps. Mais en plus de sa beauté plus d’attirante, Lee possède une taille fine de 1 mètre 75 qui lui permettait de porter les vêtements les plus en vogue et avec un poids environnant les 63 kilogrammes, elle ne s’inquiète pas de se qu’elle peut manger, puisqu’elle ne grossit jamais, peut importe ce qui peut être ingéré dans son estomac.

    De plus, son corps est parsemé de traits bien définis créer par un entrainement policier poussé, mais malgré tout, son corps n’est pas surdéveloppé ce qui rend le tout encore plus agréable au regard, car dans ce corps de rêve, aucune masse graisseuse n’est présente et à part une peau parfaitement élastique qui épouse ses formes si gracieusement, elle n’a rien à envier à la plus belle des femmes. Ce qui la rend aussi irrésistible aussi est son regard intense qui vous plonge dans un océan où l’émeraude de ses yeux vous transporte au septième ciel avant même que vous ne vous en rendiez compte. Enveloppant son visage, une chevelure abondante d’un noir très profond met en valeur son visage d’ange et faisant davantage ressortir le vert de ses yeux, vous tomberez complètement sous le charme de cet être de pure perfection, envoyé par les Dieux pour vous rendre jaloux.

    - Allure :
    Miss Lee est une personne qui porte une importance très prononcée à ce qu’elle peut transposer comme image une fois à l’extérieur. C’est pour cette raison qu’elle ne sort jamais de chez elle sans d’abord s’y être préparé et même si parfois ça peu lui prendre beaucoup de temps, elle sera prêtre à faire écouler le temps, afin que tout défaut soit éliminé à la source. Mais une fois prête, Lee est une personne très gracieuse et qui aime que les gens la remarque et parfois, ce genre de comportement peut lui nuire dans la vie de tous les jours, car étant policière, il n’est parfois pas toujours sage de ce mettre sur son 31 pour aller dans un repaire de bandits ou encore pour arrêter un criminel qui a décidé ce matin-là de vous faire courir en talon haut. Ses patrons lui on si souvent reprocher ses tenus inapproprié pour le travail qu’elle faisait qu’elle ne fait maintenant plus vraiment attention à ce genre de commentaire, mais comme ses qualités de policière dépassent presque sa beauté physique, ses patrons lui permettent un peu de folie de sa part et tant que ça nuise pas à son travail, ils acceptent son accoutrement, parfois bien trop osé.


    - Goûts vestimentaires :
    Comme dit plus haut, ma Chinoise préférée est une adepte de la mode et pour elle, dépenser 200 dollars pour une paire de jeans griffée n’est pas une dépense, mais un investissement pour l’amélioration de sa beauté presque trop irréaliste. Mais ce qu’elle déteste par-dessous tout est de devoir porter ces affreuses chemises offertes par son corps de police, car en plus d’être hideux, la laideur joues sur son tempérament et pour éviter le pire, elle tente parfois de substituer ce morceau de vêtements pour une chemise bien plus appropriée, provenant directement de sa garde-robe. Sa beauté est en jeu après tout, alors tous les moyens sont bons pour éviter une catastrophe.

    - Signes particuliers : Un tatouage chinois sur son épaule gauche.


    ₪ MA PSYCHOLOGIE ₪

    - Généralités :
    Lee a le cœur sur la main et n’est pas du genre à refuser quand quelqu’un demande son aide. C’est principalement pour aider les gens qu’elle à décidé de faire le même métier que son père et faut dire qu’elle en est douée. Aussi Lee est un peu extrémiste sur les bords, car quand il s’agit de son apparence, elle ne va pas se gêner à refaire les retouches nécessaires, mais elle n’est pas dépendante de ça pour autant. Elle ne va quand même pas quitter les lieux, en plein devoir, pour aller se faire quelque retouche. Quand la vie d’innocents est en jeu, elle sait passer par-dessus ces propres besoins pour le bien de tous.

    - Vices :
    Elle est une carte de mode sur patte et tout ce qui sort et qui est griffé se retrouve directement dans son garde-robe. C’est son plus grand vice et elle ne se gêne pas de le démontrer. En plus, elle est peut-être un peu trop curieuse pour certain et parfois, elle se met les pieds dans les plats. Certaine personne ne dit que c’est ce qui fait d’elle l’excellente policière qu’elle est, mais permettez-moi d’en douter, car quand elle agit sur un coup de tête sans vraiment prendre le temps de réfléchir, ça peu causer bien des obstacles dans ces enquêtes, mais étrangement, elle réussit toujours à s’en sortir avec pas trop de tracas. C’est probablement son charme qui doit l’aider à amadouer certaines personnes, car c’est la seule vraie arme inoffensive qu’elle possède.

    - Aime :
    -Les vêtements de luxe
    -Aider les gens
    -Son job
    -Elle aime encore secrètement Kate
    -Centre de tir
    -Arrêter des criminels

    - N'aime pas :
    -Ceux qui ne respectent pas la loi
    -Les menteurs
    -Ceux qui utilisent les plus faibles pour faire leurs salles besognent
    -Ceux qui ne coopèrent pas avec la police
    -Les affreuses chemises de la police xd



    - Sociabilité :
    Niveau sociabilité, il n’y a pas vraiment de problème puisqu’elle s’entend bien avec presque tout le monde. Il suffit de lui donner sa chance et elle peut devenir une très bonne amie. Mais lorsqu’un crime est commis, sa cible devient sa priorité et plus rien ne compte pour elle. De plus, elle aime bien faire de nouvelles rencontres et plus elle est entourée d’amis et mieux elle se sent.

    ₪ MON HISTOIRE ₪

    - Passé :

    Lee n’avait pas vécu une vie facile, bien au contraire. Originaire de la Chine, elle était née de l’union de deux personnes pourtant bien différentes coté habitude et ethnie, mais qui au final avaient su se rejoindre pour créer, par la démonstration de leur l’amour, un être tout simplement parfait à laquelle ils avaient donné le nom de Lee Chan. J’étais donc née, il y avait de cela 25 ans, dans une famille bien portante qui n’avait pas de misère à arriver au bout du mois puisque grâce au salaire faramineux que ma mère faisait, en étant le mannequin vedette d’une grosse compagnie internationale de vêtement, elle avait de quoi nous faire vivre pendant des centaines d’années sans que nous manquions de rien. En ce qui concernait mon père, son métier était un peu moins louable que celui de ma mère, mais pourtant il s’y donnait tellement à cœur qu’il ne laissait jamais voir que le métier de sa femme le dérangeait quelque peu, car en plus de faire plus d’argent que lui, celle-ci n’était pas énormément présente à la maison, voyageant dans le monde entier pour le plus grand bonheur des adolescentes qui allaient acheter les vêtements que ma mère portait avec une telle élégance.

    C’était principalement dû à ses absences répétés que j’avais développé pour mon père américain un lien très fort et grâce à cet homme extraordinaire, j’avais appris les rudiments de l’auto défense et de la maitrise de certaine arme à feu. Même si l’idée de tuer des êtres vivants me dégoutait au plus haut point, cette maitrise m’avait permis de mieux comprendre ce système complexe que représentaient les armes à feu et avec un professeur aussi doué que mon père, j’étais devenu très rapidement une as du tire à la cible. J’avais même développé une certaine attirance pour ces armes et dans l’objectif de devenir toujours plus adroit avec ces armes, je m’étais inscrite à un centre de tire. Fallait avouer que grâce aux nombreuses heures que je passais là-bas, j’avais pratiquement dépassé mon père et même une fois, j’avais réussi à le battre dans un petit défi que l’on s’était lancé l’un à l’autre. Cette fois-là, j’avais été très fier de moi et mon père l’avait été lui aussi. Il était fier de la personne que j’étais devenue, suite aux enseignements qu’il m’avait transmis, avec tant d’amour et de détermination.

    Pour lui, je représentais sa plus belle réussite et m’ayant tout montré de la vie, il m’avait laissé m’envoler de mes propres ailes, à l’âge de 18 ans, afin que je puisse commencer cette nouvelle vie qui s’offrait maintenant à moi. C’est donc après avoir été accepté dans l’école policière de Los Angeles que je partis, quelques jours après l’avoir annoncer à mes parents, pour une destination inconnue pour moi, car n’ayant jamais quitté la Chine, je n’avais pas eu la chance de visiter le monde entier comme ma mère l’avait fait et c’était avec intérêt et confiance que j’avais décidé de recommencer ma vie, dans un autre pays, un autre continent. Mais jamais je n’aurais pu me douter que le changement allait être aussi drastique. La façon de vivre, les intérêts et les valeurs, tout ça avait complètement changé et de ce que j’avais appris chez moi, plus rien ne comptait dans un endroit comme celui-ci, où la pollution était-elle que l’on avait de la misère à respirer et en plus des morts qui décédaient de plus en plus tout autour de moi, j’avais découvert la notion de violence, car dans un endroit comme celui-ci, il fallait être aveugle pour ne pas s’en rendre compte et toute cette violence faisait partie des principales causes de décès à Los Angeles.

    Dès mon arriver ici, ça ne m’avait pas pris bien longtemps pour me rendre compte dans quoi je venais de m’embarquer, mais il était trop tard pour faire demi-tour maintenant et tout ce dont je pouvais faire était de continuer droit devant, de terminer mes études de police et d’aider les forces à redressé cette ville, afin d’éliminer des rues les criminelles et mafioso qui faisaient leurs petites choses bien à l’abri dans leur manoir de luxe. Il y en avait tellement que les forces policières en services ne suffisaient pas à la tâche, mais j’étais bien décidé à les aider, afin d’aider ces pauvres citoyens qui vivaient dans cet enfer sur terre.


    C’est donc plusieurs années suivant cette constatation que je reçus mon diplôme de policier et recevant automatiquement mon affectation, je commençais à travailler officiellement pour le département de police de Los Angeles. Cette première journée de travail ne s’était pas déroulée comme je l’aurais souhaité, car du braquage de dépanneur à laquelle j’avais été témoin et pour lequel j’étais intervenue, nous avions reçus, mon collègue et moi, une pluie de balles, preuve que ce quartier était loin d’être sécuritaire, mais par le plus grand des hasards aucun des policiers présents sur place n’avaient été blessé par l’attaque et quelque temps après, d’autres agents avaient réussit à intercepter le criminel qui s’était retrouvé derrière les barreaux aussi rapidement que le temps que ça lui avait pris pour s’enfuir, en nous voyant arriver. Plongées directement au cœur du problème, les semaines s’étaient écoulées à un rythme effréné et passant de la simple contravention de vitesse aux voles, j’étais passé par toutes les gammes des émotions. Mais en plus des crimes qui se passaient dans les rues, la maladie avait fait de nombreux ravages et de nombreuses amies que je m’étais faites depuis mon arrivée ici, en étaient morts. Mais en ce qui me concernait, je pétais le feu et cette pollution ne semblait aucunement m’affecter, étrangement.

    C’était peut-être tout simplement de la chance et si c’était le cas, je ne devais pas la gaspiller. De mes amies, qui avaient résisté elles aussi au smog, se trouvait une certaine Kate avec laquelle j’étais déjà sortie. Notre relation n’avait pas duré très longtemps malheureusement, mais au moins, nous étions restés bonnes amies quand même. Ce qui m’avait plus chez elle avait été principalement sa musique. C’était un peu celle-ci qui m’avait attiré au premier abord, mais la femme qui la jouait, cette musique, ne m’était pas restée indifférente. C’est donc après une présence un peu trop prononcée dans son bar que je m’étais décidé à l’inviter à boire un verre et heureusement pour mon pauvre petit cœur qui battait la chamade, elle avait accepté. Nous étions sorties ensemble, par la suite, à de nombreuses reprises avant de véritablement dire que l’on sortait officiellement ensemble. Je ne savais pas pourquoi j’avais entendus aussi longtemps, mais dès le premier jour de notre vie en couple, 5 magnifiques mois c’étaient écoulé et un amour inconditionnel nous liait un à l’autre, mais comme tout beau rêve, il fallait que celui-ci se termine et c’est après une relation de 5 mois que nous mirent fin à notre couple, sans pour autant nous quitter de vue pour toujours. Sa tendance à prendre de la drogue ne m’avait jamais bien plus et étant censé faire respecter les lois, je m’étais tu sur cette contrevenante, afin de la protéger de problèmes qui auraient pu lui causer bien du tort. Mais à part ce méchant défaut, elle était parfaite et encore aujourd’hui, je regrettais mon geste et un jour je pouvais recoller ce qui avait été brisé, j’allais m’y précipiter. C’est donc chacun de notre côté que nous reprirent notre vie, laissant ma vie de policière reprendre ces droits sur mon temps et laissant à Kate le plaisir de se concentrer davantage à son art.



    - Famille : Sa mère et son père vivent toujours ensemble en Chine

    ₪ INFORMATIONS IRL ₪

    - Comment avez vous découvert le forum? J’ai découvert ce forum grâce à une amie avec qui j’ai rp sur plusieurs autres forums : Kate Zinaïda.
    - Que pensez vous de ce dernier? J’adore l’univers et l’idée de l’intrigue que vous avez mise en place et je sens que je vais aimer ^^.
    - Comment définiriez vous votre niveau RP? Je dirais assez bon, mais ça, vous allez le voir in rp ^^.
    - Quelle sera votre fréquence de passage? Minimum deux ou trois fois par semaine.


Dernière édition par Lee Chan le Dim 6 Juin - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice Faith Sebastian
Employée à Kraftwerk Mechatronics
Employée à Kraftwerk Mechatronics
avatar

₪ Messages : 724
₪ Âge : 33 ans.
₪ Nationalité : Double nationalité : Américaine et Japonaise.

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Oui.
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
68/100  (68/100)


MessageSujet: Re: Présentation de Lee Chan   Dim 6 Juin - 19:42

Hop je valide, attention à quelques fautes de conjugaisons et fais attention, le RP se fait toujours à la troisième personne du singulier ici. Wink

Bon jeu à toi!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Chan
Flic du L.A.P.D
Flic du L.A.P.D
avatar

₪ Messages : 27
₪ Âge : 25
₪ Nationalité : Américaine et Chinoise

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Oui
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Re: Présentation de Lee Chan   Dim 6 Juin - 19:43

Pour les fautes je vais faire attention promis et pour la personne à laquelle je vais devoir écrire je vais le faire à la troisième promis xd. Ça va être dur mais je vais réussir xd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Lee Chan   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Lee Chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moutons électriques :: Justifications Administratives :: Dossiers Anthropométriques et Mécatroniques :: Signalétique Mécatronique-