AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gavin Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gavin Scott
Ex-Chercheur en Physique théorique
Ex-Chercheur en Physique théorique
avatar

₪ Messages : 29
₪ Âge : 26 ans
₪ Nationalité : Américain

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: À voir.
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Gavin Scott   Mar 23 Mar - 16:53

    ₪ MON IDENTITE ₪

    - Nom : Scott
    - Prénom(s) : Gavin
    - Surnom(s) : Pas de nom particulier pour le moment
    - Âge : 26 ans
    - Nationalité : Américain
    - Statut : ex-chercheur en physique
    - Orientation sexuelle : Homosexuel
    - Participation à l'Intrigue : À voir

    ₪ MA PHYSIONOMIE ₪

    - Physique : Avec seulement 1m75 pour 62 kgs, Gavin ferait plutôt parti de la moyenne basse en matière de taille. Vaguement petit donc, la nature lui a donné un corps plutôt agréable. Il serait sans doute plus agréable à regarder s'il l'entretenait, mais dès le premier regard, on devine que l'on a affaire à un « intellectuel » plutôt qu'à un sportif. Peau blanche, voire pâle, de celui qui ne sort pas souvent, bras trop fins habitués à soulever des stylos plutôt que son propre poids sur une barre, ventre plat mais ne laissant pas discerner les abdominaux à moins d'un gros effort.
    Sa pâleur lui vient naturellement d'un trop grand enfermement. Gavin est du genre à préférer noircir des feuilles de chiffres ou pianoter un ordinateur pour effectuer diverses simulations qu'à profiter du soleil. Par la même occasion, cela amène une explication sur son corps non entretenue, physiquement parlant.

    Ses cheveux mi-longs, bruns, sont naturellement plats, ce qui lui convient très bien ! Ainsi, il n'a guère besoin de passer des heures devant la glace : les laisser tomber comme ils le souhaitent est suffisant pour avoir une allure correcte. Derrière ses lunettes rendues nécessaires à cause de sa myopie, on devine deux yeux noirs qui ne s'allument jamais autant que lorsqu'on leur soumet une équation à résoudre.
    - Allure : Autrefois plutôt assez plein d'entrain, il faut bien admettre que les derniers événements de sa vie l'ont particulièrement atteint et qu'il est devenu plus nonchalant, ou insensible au monde qui l'entoure. Ainsi, dans la rue, on pourrait le voir arpenter le trottoir avec les mains dans les poches, la tête baissée et soupirant fréquemment. Chez lui, il se laisserait plutôt aller aussi, sauf lorsqu'il cherche à travailler sur un ancien projet. Homme de défi, il se jettera à corps perdu dans la résolution d'un problème. Il se concentre alors dans le plus grand silence bien que le bruit ne le gêne guère.
    Dans son travail de professeur particulier qu'il mène afin de subvenir à ses besoins, il tente de faire meilleure figure. Il sourit à l'étudiant dont il a la charge, mais son sourire ne parvient pas à faire disparaître un profond air de tristesse. Il fait néanmoins preuve d'une grande patience et d'une grande pédagogie, même quand vient le temps d'expliquer pour la énième fois le même théorème. Il pourrait même se laisser aller jusqu'à démontrer ces théorèmes et propriétés que les étudiants apprennent simplement par coeur, mais il se retient.
    - Goûts vestimentaires : Pensez-vous vraiment qu'un individu comme lui pourrait avoir de vrais goûts vestimentaires ? Évidemment, il n'est absolument pas du genre à faire les magasins et autres et cela s'en ressent. Oh, ses vêtements ne font pas tâche, bien sûr. Mais il n'a aucune originalité particulière. Au fond, bien que ses études soient terminées, il ressemble toujours autant à un étudiant, plutôt désargenté.
    - Signes particuliers : Rien à signaler à l'exception de sa myopie qui l'oblige à porter des lunettes. Il n'est pas un grand fan des lentilles, bien qu'il en possède.

    ₪ MA PSYCHOLOGIE ₪

    - Généralités : Gavin est fondamentalement quelqu'un qui a besoin de challenges pour se sentir exister, et par conséquent, heureux. Sans une difficulté à surmonter dans son domaine de compétence, il se sent vide et dépressif. Il a depuis longtemps appris que la nature était une chose incroyablement compliquée et rien ne lui plaisait plus que de tenter d'en percer les secrets. Il semble donc vivre uniquement pour le monde de la recherche, la recherche fondamentale, celle qui a plus la tête dans les nuages avant d'en voir les applications pratiques. Certains la dénigrent mais ils oublient que les plus grandes avancées ont toujours été permises grâce à l'élaboration de nouvelles théories qui ne restaient que sur une feuille de papier ou dans la tête d'un génie.
    Coupé de ce monde, Gavin deviendrait rapidement dépressif. Le monde connu l'indiffère et l'ennuie. Beaucoup craignent l'inconnu et y réagiraient avec suspicion, mais pas lui.

    Du temps où il était aux études et pendant son travail au centre de recherche, il était donc une personne très vivante, quoique sans doute un peu trop accro à son travail. Commençant à travailler à 9h, il pouvait rapidement atteindre les 20h sans s'en apercevoir. Il savait se faire apprécier bien qu'il pouvait devenir ennuyant à certaines occasions, vu qu'il lui était difficile de parler d'autres choses que de physique.

    Mais depuis qu'on l'avait mis à la porte, Gavin s'est retrouvé sans but réel. À présent, il nage souvent dans l'ennui. Peu de choses l'intéressent, et surtout pas son métier. Certes, il aime enseigner, mais ce n'est qu'un pis-aller. Les adolescents qu'il aide ont un niveau tellement faible comparé au sien. Tous les exercices lui semblent si simple. Où se trouve le challenge, l'excitation de se retrouver face à une énigme de la nature ou de l'esprit ?
    - Vices : Aucun vice, si ce n'est celui de devenir rapidement intarissable si on le lance sur un des sujets qu'il maîtrise. En dehors de ça, il ne fume pas, et ne boit pas, ou pas trop. Comme on n'a jamais réussi à le faire boire plus que ça, il est difficile de dire quel comportement il pourrait adopter en état d'ivresse.
    - Aime : Les chiffres, les équations mathématiques, les problèmes de physique, et tout ce qui touche à la recherche fondamentale d'une manière générale.
    - N'aime pas : N'avoir rien à étudier, rien à rechercher.
    - Sociabilité : Ce n'est pas qu'il soit asocial, c'est juste qu'il trouve trop d'intérêt dans les chiffres pour porter une réelle attention aux autres. Quand il était étudiant ou qu'il travaillait, il lui arrivait parfois de sortir avec ses camarades ou ses collègues pour aller boire une bière, mais il donnait toujours l'impression d'être ailleurs. De fait, il n'arrivait pas à pleinement se concentrer sur la conversation et avait tendance à se perdre dans ses propres pensées qui le ramenaient inlassablement à ses propres travaux.
    On ne peut donc dire qu'il ait beaucoup d'amis, vu qu'il ne parvenait pas à être réellement proche des gens, sauf professionnellement parlant. Pas par méchanceté ou par misanthropie, mais parce qu'il garde plus facilement la tête dans les étoiles.

    Il ne faut sans doute pas chercher d'autres explications au fait que sa vie amoureuse soit passablement plate. Il a eu quelques petits amis mais ils ont tous mis un terme à leur relation très vite, ennuyés ou blasés par les conversations revenant presque toujours autour de la science.

    ₪ MON HISTOIRE ₪

    - Passé : Le fait qu'il soit né à Berkeley, une agglomération de San Francisco, était comme une prémonition. C'est en effet à Berkeley que se trouve l'Université de Californie, plus connue sous le simple nom de Berkeley, une des cinq universités les plus prestigieuses du monde. Ainsi, dès son plus jeune âge, Gavin a montré des prédispositions pour un parcours scolaire prestigieux. D'un naturel curieux, il commençait déjà à parler dès ses 10 mois. Sa scolarité commença sur les chapeaux de roue. Grâce à une famille présente, il savait déjà lire et écrire en entrant à l'école. Sautant plusieurs classes, il obtint son diplôme du secondaire à l'âge de 15 ans. Si cela n'en faisait pas le plus jeune reçu, il faisait indubitablement parti de ces génies dont la curiosité a besoin d'être assouvie.
    Il tenta d'entrer à Berkeley et y parvint, pour commencer un Bachelor Degree en physique et un autre en mathématiques en parallèle. Cela lui laissait peu de temps pour les loisirs mais il était de toute manière entourer d'étudiants qui avaient au minimum 18 ou 19 ans. Certes, seulement trois ou quatre ans de plus que lui, mais à cet âge, c'est un cap important. Trop intéressé par ses études, il ne ressentait de toute manière aucun manque particulier.

    Après trois ans, il reçut son Bachelor Degree et avait 18 ans. Pour l'anecdote, c'est lors de la fête de promotion qu'il rencontra son premier petit ami, petit ami de 23 ans, qui l'abandonna quelques semaines plus tard, ennuyé par la personnalité de Gavin.

    Cela l'affecta, comme toutes les premières histoires où l'on a tendance à idéaliser son premier petit ami en pensant que déjà on a trouvé l'homme de sa vie. Cette année, il passa de très mauvaises vacances. La reprise des cours et son entrée en programme de master chassa toute tristesse. C'est aussi à ce moment qu'il fut remarqué par le professeur Darlian, vieillissant professeur à la barbe blanche de sage. Ce professeur enseignait à quelques étudiants de master en physique des particules et ses travaux portaient sur de nouvelles sources d'énergie. C'est que le smog qui couvrait San Francisco prouvait d'une manière tristement éclatante (ironie...) la nécessité de régler une fois pour toute la question des énergies propres. Le professeur fut rapidement impressionné par la jeunesse de son étudiant et deux années plus tard, il encouragea bien sûr Gavin à poursuivre ses études avec un doctorat, doctorat qu'il supervisait. Cependant, c'est alors que Gavin était toujours étudiant que le professeur Darlian lui proposa de rejoindre l'équipe qu'il dirigeait sur un projet de nouvelle forme d'énergie propre. Il en fit son assistant.

    Gavin y fit merveille. Certes, il avait encore beaucoup de choses à apprendre mais il disposait d'une puissance de calcul assez impressionnante et très utile qui permettait au professeur de se concentrer sur d'autres problèmes. De plus, en tant qu'esprit « jeune », il était encore vierge de ces carcans de la pensée qui se mettent involontairement sur nos réflexions, et il lui arrivait de soumettre quelques hypothèses au professeur qui permettaient d'avancer les recherches.
    Son doctorat fut bouclé dès ses 24 ans, où il devint chercheur à part entière dans le centre de recherche qu'il fréquentait déjà, toujours au poste d'assistant du professeur Darlian. Libérés de la relation professeur-élève, une vraie complicité put s'instaurer entre eux, presqu'une complicité identique à ce que connaissent les pères et les fils.
    Ce fut pour l'Américain une année de rêve. Toute sa vie lui semblait tracée et passionnante : la recherche. La recherche fondamentale. C'était pour lui un véritable bonheur que de prendre sa voiture chaque matin pour regagner le laboratoire. Et puis, les États-Unis savent choyer leurs chercheurs, et sa paye était plus qu'intéressante pour un chercheur de son âge.

    Tout ceci se termina brutalement. Quand il y repense à présent, il se rend compte que quelque chose était prévisible. Comme si l'atmosphère avait changé. Darlian semblait différent, plus soucieux.
    Il mourut un jour. On évoqua une crise cardiaque.
    Mais étonnamment, dès le lendemain de sa mort, le projet sur lequel Gavin et ses collègues oeuvraient fut clos. Des militaires leur avaient même interdit d'entrer dans les labos pour récupérer leurs affaires. Ils étaient licenciés, avec néanmoins une confortable prime de départ. Et le conseil de déguerpir d'ici le plus vite possible.

    Cela plongea Gavin dans un état dépressif qui ne l'a guère quitté. De longs mois se sont écoulés depuis mais il n'a toujours pas fait le deuil de la mort de son mentor. Il n'a pas retrouvé un emploi non plus malgré ses excellentes références. Alors, afin de ne pas mourir d'ennui et d'obtenir un peu d'argent, il commença à donner des cours particuliers. Cela lui évitait de "mourir d'ennui" mais pas de "s'ennuyer" malheureusement.

    Il lui arrivait de se dire que quelque chose ne collait pas... Qu'on lui avait caché des choses... Que trop d'événements semblaient suspects. Dans ces moments-là, il cherchait à mener une enquête personnelle. Mais sa motivation était très aléatoire et il se laissait souvent aller à de nombreux moments d'abattement.

    - Famille : Ses deux parents n'ont pas quitté Berkeley. Le père est professeur d'anglais dans un collège tandis que la mère travaille pour une compagnie de télécommunications. Les relations se passent bien et leur fils est bien sûr leur plus grande fierté, même si son récent état les inquiète.

    ₪ INFORMATIONS IRL ₪

    - Comment avez vous découvert le forum? Double compte.
    - Que pensez vous de ce dernier? Il est bien.
    - Comment définiriez vous votre niveau RP? Voyez Willy.
    - Quelle sera votre fréquence de passage?Quotidienne, probablement.


Dernière édition par Gavin Scott le Dim 16 Mai - 2:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice Faith Sebastian
Employée à Kraftwerk Mechatronics
Employée à Kraftwerk Mechatronics
avatar

₪ Messages : 724
₪ Âge : 33 ans.
₪ Nationalité : Double nationalité : Américaine et Japonaise.

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: Oui.
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
68/100  (68/100)


MessageSujet: Re: Gavin Scott   Mer 24 Mar - 3:00

Sans transition, accepté et validé! =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gavin Scott
Ex-Chercheur en Physique théorique
Ex-Chercheur en Physique théorique
avatar

₪ Messages : 29
₪ Âge : 26 ans
₪ Nationalité : Américain

₪ Feuille d'Intrigue ₪
Participation à l'Histoire: À voir.
Carnet de bord:
Avancement dans l'Histoire:
0/0  (0/0)


MessageSujet: Re: Gavin Scott   Mer 24 Mar - 3:16

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gavin Scott   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gavin Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moutons électriques :: Justifications Administratives :: Dossiers Anthropométriques et Mécatroniques :: Signalétique Humaine-